4 March 2021

Les anciens bureaux d’AstraZeneca et de Therabel cèderont la place à un nouveau quartier résidentiel vert

COMMUNIQUÉ DE PRESSE  4 MARS 2021

Le bureau de l’ancien Maître Architecte flamand, Leo Van Broeck, établit le masterplan pour un nouveau quartier résidentiel à Uccle

Les anciens bureaux de Therabel et d’AstraZeneca situés dans le quartier de Calevoet à Uccle céderont prochainement la place à un nouveau quartier résidentiel vert. Pour la réalisation de ce projet, les promoteurs immobiliers CORES Development, LIFE et MIIX ont établi un masterplan proposant un projet immobilier mixte composé d’une offre de logements variée comprenant 250 appartements et penthouses ainsi que différentes autres fonctions au bénéfice du quartier telles qu’une crèche et des surfaces destinées aux professions libérales. Bogdan & Van Broeck, le bureau de l’ancien maître architecte flamand Leo Van Broeck, et POLO Architects sont en charge de la conception de ce futur quartier dynamique comprenant des amples espaces verdoyants et dont l’accès aux voitures sera limité.

 

La lisière sud de Bruxelles est considérée depuis plusieurs années comme un environnement attrayant et agréable pour habiter. En redéveloppant l’ancien site de bureaux, les promoteurs CORES Development, LIFE et MIIX contribueront à la valorisation du quartier : l’espace y sera utilisé de manière optimale, de nouveaux espaces verts y seront aménagés et l’offre de logement y sera augmentée de manière qualitative. L’ensemble du site est à distance de marche du centre d’Uccle et est à un jet de pierre de la gare de Calevoet qui permet un accès en train à la Grande Place en seulement dix minutes.

 

« Pour le redéveloppement de ces deux immeubles de bureaux, nous avons privilégié une approche globale et collective. Ceci nous permet de nous appuyer sur l’expertise des différents partenaires de ce redéveloppement, d’assurer une continuité dans la conception du paysage du projet et d’assurer que les frontières physiques du terrain soient seulement une donnée abstraite, permettant ainsi à 70% de la surface du terrain d’être aménagée en espaces verts. Les espaces verts sur le site seront donc plus que triplés, ce qui apportera une plus-value significative pour l’ensemble du quartier », évoque Pieterjan Van Loock de CORES Development.

 

Habiter en ville dans la nature

Le masterplan de ce nouveau quartier a été dessiné par Bogdan & Van Broeck, le bureau de l’ancien Maître Architecte flamand Leo Van Broeck. Pour la conception des bâtiments, le bureau ‘POLO Architects’ ainsi que ‘Omgeving’ comme bureau d’études paysager se joignent à l’équipe.

Le masterplan vise à transformer ce parc d’activités économiques en un quartier résidentiel urbain entouré de nature, hautement qualitatif sur le plan de la biodiversité, accessible à tout moment au public et aménagé comme zone forestière adjacente à la forêt Keyenbempt qui se trouve à l’arrière.

Les immeubles de bureaux seront remplacés par quelques plus petits immeubles implantés sur le site en damier et seront entourés par des arbres et de la verdure collective. Cet aménagement assurera l’infiltration de l’eau pluviale et l’accessibilité pour l’ensemble du site pour les piétons et les cyclistes. Le sentier historique visible sur la carte Ferraris de 1776 sera réhabilité et assurera la transition de la ville à la nature.

Kevin Mervielde, Development Manager de MIIX, insiste sur le caractère durable de ce projet: « En implantant les immeubles de manière réfléchie entre les nouveaux espaces verts créés et ceux existants, la forêt située à l’arrière sera littéralement prolongée sur notre site. L’environnement verdoyant combiné à l’absence d’énergies fossiles sont indispensables pour nous et seront un atout indéniable pour l’offre de logements que nous proposerons. Nous combinerons l’usage de l’énergie géothermique et la chaleur provenant du sol avec l’usage d’une pompe hydraulique centrale ».

 

Leo Van Broeck précise quelle sera l’implantation exacte des bâtiments: « La densité des constructions et la hauteur des bâtiments seront dégressives de sorte que la hauteur des bâtiments correspondra à la hauteur des bâtiments des parcelles adjacentes. Grâce à cette transition, une mixité importante d’appartements pourra être proposée, dont par exemple des appartements adaptés à différentes compositions de ménage et à différentes tranches d’âge. Ces appartements seront connectés à la nature tout en gardant à la fois un caractère urbain lié étroitement à la ville ».

Séance d’information du quartier et participation

Suite à un avant-trajet intensif en étroite concertation avec les différentes autorités, l’équipe d’architectes et de promoteurs ont exposé cette semaine le projet au quartier lors d’une séance d’information digitale.

« Nous attachons beaucoup d’importance à une communication transparente et souhaitons informer correctement le voisinage en lui présentant le projet personnellement. Par ailleurs, ce moment nous permet de pouvoir prendre connaissance et de pouvoir tenir compte des suggestions sur notre projet émises par le quartier, ce qui nous permettra d’améliorer la plus-value apportée au quartier par notre projet » nous dit Toon Haverals, CEO de LIFE.

« Nous sommes ravis que le quartier soit informé sur ce projet en premier, lors d’une séance d’information. La commune se réjouit d’autre part qu’une plus-value soit apportée à ce quartier en plein développement grâce aux projets qualitatifs qui y sont développés. Il nous semble indispensable de maintenir un équilibre entre les besoins en logements, le maintien d’une certaine mixité, les respect de la nature et de la qualité de vie de manière générale », indique Jonathan Biermann, échevin de l’urbanisme à Uccle.

 

Planning et utilisation temporaire

A ce jour, l’immeuble vide d’AstraZeneca est utilisé par une série d’asbl et d’entreprises créatives, comme studio de cinéma ou encore comme lieu de stockage de masques et de gels hydroalcooliques. Dans les prochains mois, l’immeuble sera également temporairement aménagé comme centre de vaccination.

Les promoteurs espèrent pouvoir déposer leur demande de permis d’urbanisme au cours du deuxième trimestre de l’année 2021. Si l’agenda est respecté, les travaux démarreront en 2022. Les nouveaux habitants pourront alors emménager dans leur nouvelle habitation en 2024.

 

Personne de contact

CORES Development

Sophie Engels
Communication Manager 

03 820 82 87